C'est le mimi, c'est le rara ! ... C'est la mémerde

Publié le par Mickanaïs

Lundi 3 & Mardi 4 octobre : 

 

Départ de chez Djoulz et Ruud, nous avons passé 12 jours formidables ici. Cette famille est vraiment géniale avec des valeurs qu'on va retenir ! La seule ENORME déception est de ne pas avoir assisté à l'accouchement de Tui.

On arrive à Gisborne, pas de travail en vue. On envoie plusieurs demandes HelpX et Couchsurfing, toutes refusées. Avec un virus retardant le fruit picking dans la région de Tauranga, pas de travail dans la région de Gisborne, et toutes ces refus accumulés, autant vous dire que le moral est soumis à rude épreuve. Mais on continue d'y croire ! 

 

Point culturel :  Gisborne est la ville la plus à l'Est du pays et est donc la première de NZ à recevoir les rayons du soleil, les Maoris l'appellent Tairawhiti (les eaux sur lesquelles le soleil brille en premier)

 

Nous nous étions arrêtés en bord de plage pour dormir dans la voiture et apprécier un lever de soleil. Nous nous sommes donc réveillés le lendemain aux alentours de 6h pour voir... des nuages cachant complètement le tant attendu lever de soleil... FAIL !

 

2 3 5

 

Unique visite de la journée, Tolaga Bay connue pour sa jetée de 660m, la plus longue de l'hémisphère Sud. Rien de transcendant, mais ça aura eu le mérite de nous faire prendre l'air !

 

6 7 8

 

Le deuxième soir on établi notre campement en haut d'une colline face à la baie. Dès le début du coucher de soleil, on remarque sur la mer venant de la gauche, un nuage dense, bien blanc, beaucoup plus épais qu'une simple brume, qui rase l'eau et qui avance de plus en plus vite. Il finit par recouvrir toute la baie et arrive vers nous, on se retrouve dans un univers gris surchargé d'humidité. C'était assez impressionnant, donnant à ce moment une sensation de film d'horreur et de fantômes ! Evidemment difficile de s'en rendre compte sur les photos mais ça donne un aperçu :

 

 12 16 17

 

Mercredi 5 octobre : 

 

Sur la route direction Hawke's Bay, nous avions en tête de nous relaxer (et surtout de nous laver) à Morere Hot Springs, des sources d'eau à 40°. Malheureusement, celles-ci étaient fermées pour cause de réhabilitation... Nous avons donc choisi notre seconde option, et nous sommes arrêtés pour faire une courte marche menant à des grottes accessibles à tous, Mangaone Caves. Le début du sentier est une grosse montée qui nous offre une vue magnifique sur une plaine. En arrivant près de l'entrée de la grotte, une pie nous attaque plusieurs fois en passant juste au dessus de nos têtes. On pense qu'elle a son nid pas loin et malgré que nous soyons trois beaucoup plus imposants qu'elle, on ne fait pas les malins ! La grotte en elle même n'a rien d'impressionnant surtout que la boue rend le chemin très glissant mais c'était quand même bien sympathique !

 

21 22 20

 

Une fois de plus, nous aurons dormi dans notre voiture dans un camping du DOC près d'un lac. L'environnement est magnifique (surtout les cacas de mouton tous les 30cm qu'on doit éviter constamment !), dommage que le temps ne soit pas au rendez-vous.

 

Point culturel : Le DOC (Department Of Conservation qui s'occupe des parcs nationaux) propose dans toute la NZ, des campings avec des toilettes et parfois un point d'eau en échange d'une donation facultative que l'on pose dans des boîtes prévues à cet effet.

 

Jeudi 6 et Vendredi 7 octobre : 

 

Arrivés à Napier, on prend deux nuits dans un backpackers, d'une part parce qu'une douche devient vitale et aussi pour avoir un vrai lit car maintenant dans la voiture, on dort sur les sièges à l'avant, ce qui est plus pratique pour nous. Bref, ça fait vraiment du bien ! 

On continue de chercher du travail, de faire des demandes HelpX et Couchsurfing, toujours rien ! On visite donc un peu la ville, réputée pour son côté Art Déco, mais on a pas vraiment grand chose à faire (et surtout ces refus à gogo ne nous motivent que très peu à bouger/visiter).

 

2-copie-1 3-copie-1

 

Point historique : Le 3 février 1931 a lieu le tremblement de terre le plus destructif et meurtrier de l'histoire du pays (7,8 sur l'échelle de Richter). Il détruit la quasi totalité de la ville (et Hastings la ville à coté), fait 256 morts et des milliers de blessés. Le paysage est entièrement bouleversé et paradoxalement cette catastrophe permet un nouveau départ. Les reconstructions suivent des règles antisismiques révolutionnaires pour l'époque et les architectes adoptent le style Art déco.

 

Samedi 8 octobre : 

 

Notre dernière chance de trouver du travail se trouve à Hastings, à environ 20km. on passe devant des immenses vergers en fleurs, et des vignes, il y a de quoi faire pourtant mais on arrive un poil trop tôt : comme par hasard, cette année la saison est retardée !

La première idée qui nous est venue à l'esprit est de partir en HelpX pour finir notre tour de l'île du Nord... mais un enchaînement de nouveaux refus nous décide à rester encore quelques jours dans le coin et à persister dans la recherche de travail.

On en profite tout de même pour aller au sommet de Te Mata Peak (399m d'altitude) et admirer les vignobles et la côte Pacifique. 

 

Point culturel : la légende raconte que la montagne et les collines qui la bordent, plus au sud, sont en fait la dépouille d'un ancien chef maori, Te Mata. Ce dernier avait déclaré la guerre à la paisible tribu des Heretaunga, mais il tomba éperdument amoureux de la fille du chef ennemi. Ne sachant comment repousser ces avances, elle lui assigna des défis de plus en plus difficile, le dernier ; dévorer un passage à travers la colline, lui fut fatal. Il s 'effondra et sa dépouille - Te Mata Peak – y repose à ce jour. 

 

Le soir, on se laisse pas aller, on va dans un pub typiquement irlandais/anglais vraiment sympathique, le Rose & Shamrock. La petite particularité du pub est que pour chaque match de l'Angleterre ou de l'Irlande diffusé, les pintes de bière provenant de ces pays respectifs sont à 7$ ! Bon, malheureusement pour eux, ça n'aura pas attiré les foules très longtemps, étant donné que grâce à l'étonnante victoire de l'Equipe de France, l'Irlande et l'Angleterre sont désormais éliminées. En sortant du bar, on tombe sur un couple franco/québécois, Vivien (pas Giraud, désolés) de Bourgogne (non, ce n'est pas son nom de famille) et Esthel accompagnée de son charmant accent :) On passe la fin de soirée avec eux et ils décident de se joindre à nous sur notre emplacement de camping improvisé !

 

Dimanche 9 et Lundi 10 octobre

 

Vivien étant passionné de pêche, nous voilà tous rendus au bord d'une rivière pour profiter d'un après-midi calme à pêcher, papoter, faire des ricochets, s'adonner au farniente. Mais après maintes tentatives, nous voilà déjà en fin de journée, et aucun poisson à l'horizon : nous rentrons broucouille, comme on dit dans le bouchonois (pour les nuls, cf. un sketch des Inconnus), mais cet après-midi à l'air libre aura été fort rafraîchissante et en contraste avec les difficultés rencontrées en parallèle.

 

5-copie-1 6-copie-1 8-copie-1

 

Le lendemain, nouvelles démarches pour du travail, du HelpX, nouveaux refus. Le soir on se retrouve à Ocean Beach, face à une mer déchaînée avec Erwan, Esthel et Vivien. On improvise alors un espace abrité du vent avec nos véhicules, et on décide d'entâmer une petite soirée tranquille. Peu de temps après, un homme arrive et nous propose de venir avec lui au Club de natation d'Ocean Beach. 

Pat de son prénom, est un nageur/sauveteur en mer en charge de surveiller la plage les soirs d'été. Pour ce faire, le staff possède un énorme local qui pourrait faire office de maison, avec cuisine aménagée, salon très agréable, balcon protégé de la pluie, et une vingtaine de lits en dortoir.

 

9-copie-1

 

Nous avons finalement passé toute la nuit là-bas, à écouter de la bonne musique (rockabilly, rock des seventies, ...), boire du bon vin, manger du bon saumon et du bon fromage de chèvre, et dormir dans un bon lit. Merci Pat !

 

Mardi 11 et Mercredi 12 octobre :

 

On persiste dans notre recherche en nous dirigeant vers d'autres exploitations mais malheureusement tout le monde est dans le même cas, et la saison commencera définitivement à la mi-novembre pour une très grande majorité des exploitants, ce qui ne nous convient pas du tout. Encore une fois, on retente les demandes HelpX

L'après-midi on reçoit un coup de fil de nos nouveaux compagnons de camping qui ont cette fois-ci péché deux truites donc une vraiment belle qu'ils nous proposent de partager avec nous. Nous nous sommes donc retrouvés en fin de journée au bord d'une rivière, autour d'un feu, avec ce joli spécimen d'eau douce en papillotte ! Autant vous dire que nous avons eu droit à un festin !

Le lendemain, on repart à la pêche mais cette fois Vivien ne récupère qu'une seule petite truite qui servira d'entrée. L'endroit choisi par tous pour passer la nuit est un parking d'une piscine municipale, avec à proximité lavabos et toilettes publiques : parfait ! Sauf qu'il commence à pleuvoir (une habitude ces derniers jours), et on finit par se retrouver à 5 dans les toilettes avec une table et des chaises ! Ne vous inquiétez pas, les toilettes étaient spacieuses, très propres, éclairées et sans mauvaises odeurs : presque mieux qu'un studio d'étudiant au final ! On mange un bon chili con carne, on se regarde "Les Trois Frères" qu'Esthel n'avait encore jamais vu... Une soirée basique en soi, mais avouez que le lieu est quant à lui plutôt insolite ;)

 

11-copie-1 12-copie-1 13-copie-1

 

Mercredi, il est temps de mettre en application nos choix. On a décidé de quitter nos compatriotes et partir tous les deux pour continuer notre voyage. Et surprise lorsque nous vérifions rapidement nos mails peu avant de prendre la route : il est possible que nous ayons enfin du HelpX dans la région du Lac Taupo en début de semaine prochaine !

 

PS (Post Scriptum pour les nuls) : A partir de désormais (oui on sait c'est pas français), les albums photos sont de nouveau disponible dans la partie droite du blog ! Du coup vous pouvez rattraper le retard accumulé depuis quelques articles ! Bisous !

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Blouin Andrée 27/10/2011 21:02



Demain matin je vais à Talensac, nous allons parler de vous. Bonne chance à suivre, tarte fine aux pommes.



Lu 26/10/2011 16:54



Rolalah, mais j'avais pris tout plein d'retard !

En tout cas bravo les loulous, vous persistez même dans l'adversité, c'est beau, c'est grand, c'est fort, c'est digne de vous ! ;-)


Tout plein de courage pour la suite, en espérant que les beaux jours amènent plein de travail, de couchsurfing et de besoins en helpX !


Plein de bisous !



Mickanaïs 29/10/2011 06:25


merci pour tous ces encouragements :) gros gros bisous à toi!


Blouin Andrée 24/10/2011 20:53



Et le rugby alors ? J'ai hâte de savoir quel genre de travail vous avez trouvé et j'espère que cela vous a remonté le moral. Vendredi nous avons parlé de vous à Talensac; tout le monde est
content d'avoir de vos nouvelles. J'ai repris mon rythme "croustades et tarte fine" et cela fait que je ne vous oublie pas. Au fait compliments pour la jolie coupe de cheveux, Anaïs, c'est
très féminin. A bientôt, je vous embrasse, Tarte fine aux pommes. 



Mickanaïs 25/10/2011 06:41



Un peu déçu d'avoir perdu mais bon les all blacks méritaient de gagner! Nous sommes actuellement à Taupo chez une femme très gentille en helpX, on l'aide dans son jardin, mais j'en dis pas plus,
la suite au prochain article qui devrait arriver très bientôt ;) En tout cas ça me donne envie de manger des tartes fines, hihi! 



Mathieu 24/10/2011 10:31



Il est 10h30 et j'ai envie de manger une truite ! C'est malin ! Merci pour l'article :)


J'ai une question : sur la photo http://a21.idata.over-blog.com/4/43/50/01/25---East-Coast/13-copie-1.jpeg pourquoi y a-t-il écrit "KIDS LOVE MINCE" ? :D



Mickanaïs 25/10/2011 06:38



Salut Dince à barbe, c'est écrit que les enfants aiment bien la viande haché parce que les enfants aiment bien la viande haché, t'es pas d'accord?



Blouin Andrée 16/10/2011 20:30



Bonjour les Mickanaïs, çà y est j'ai rattrapé mon retard; j'ai tout lu, tout vu, regardé toutes les magnifiques photos, je suis éblouie. Je suis impatiente de lire la suite et de savoir si vous
avez enfin trouvé un Helpx. Au fait avez-vous vu "on est, on est, on est en finale". La verrez-vous, oui je pense, même si c'est sur un écran, il y aura de l'ambiance, je regarde la télé à chaque
fois, pour voir si je reconnais Anaïs en bleu, blanc, rouge. Je ferai la commission à Brison vendredi prochain. Bisous, tarte fine aux pommes.