Taupo, des sensations pures.

Publié le par Mickanaïs

Jeudi 13 et vendredi 14 octobre

Nous quittons Erwan, Esthel et Vivien (en espérant les revoir un jour quand même), pour nous en aller longer la côte en direction du Sud afin de passer devant un endroit pas très joli, mais qu'on voulait avoir dans notre liste des choses vues... Il s'agit de la colline qui porte le nom le plus long du monde : 85 lettres ! 

Attention les WH se prononcent F, inspirez, GO : 

Taumatawhakatangihangakoauaiotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu

Sinon, plus facile : « Le sommet de la colline où Tamatea, aux larges genoux, qui grimpait les montagnes et bravait les océans, s'est assis et a joué de la flûte en mémoire de son frère tombé au combat. »

1-copie-1

Après ce petit instant littéraire, nous avons alors traversé l'île du Nord dans quasiment toute sa largeur (et d'une traite, car nous n'avons rien trouvé de vraiment sympatoche sur la route) pour finalement camper sur la côte Ouest, au bord de la mer, avec un joli coucher de soleil.

3-copie-1

Lendemain journée internet à Hawera ! On trouve enfin une bibliothèque où c'est gratuit donc on rattrape notre retard : mails, blogs, et surtout des nouvelles de notre future hôte helpX, Sue :-)

Le soir, on arrive à Stratford, baptisée ainsi d'après la ville de naissance de William Shakespeare : la plupart des rues de cette ville portent des noms provenant d'oeuvres du dramaturge. Atout majeur de la ville (enfin atout unique, et encore) : dans la rue principale on peut voir le Gloskenspiel, une horloge qui fait apparaître plusieurs fois par jour, Roméo & Juliette grandeur nature !

3 4

 

Samedi 15 octobre

La raison principale de notre venue à Stratford est qu'elle est une des villes majeures permettant d'accéder à Egmont National Park, connu pour son volcan Mt Egmont (ou Mt Taranaki selon les Maoris : La Montagne qui brille). Il s'agit du second plus vieux Parc National de Nouvelle-Zélande !

1 8

Point cinématographique : Sa ressemblance avec le mont Fuji (au Japon, pour les Nuls), l'a fait choisir en 2002 pour le tournage du film le Dernier Samouraï (avec ce fameux activiste de la Scientologie qui aime les croisières en acteur principal) !

Point culturel : Selon la légende, Taranaki vivait au centre de l'île du Nord avec les autres Dieux de la montagne, Tongariro, Ruapehu et Ngauruhoe. Tous étaient épris de la montagne voisine, Pihanga ! Le redoutable Tongariro semblait avoir les faveurs de la belle mais comment empêcher un volcan de déclarer sa flamme ? (huhu) Taranaki fit donc des aveux brulants à Pihanga, s'ensuivit un formidable duel qui secoua la terre, les dieux crachant leur colère noire qui obscurcit le ciel. Quand le calme revint, Tongariro considérablement diminué en hauteur mais vainqueur, se tenait aux côté de Pihanga. Taranaki, ivre de douleur et de colère s'arracha à sa terre natale et se précipita vers le soleil couchant. Dans sa course il creusa le lit de Whanganui river comme une barrière naturelle et spirituelle pour le séparer de son ennemi. On raconte que lorsque la montagne se couvre de brouillard et de crachin, c'est que Taranaki se cache pour pleurer son amour perdu. (So romantic!)

Le jour de notre venue, il devait être plutôt de bonne humeur car le temps était correct. Nous avons commencé par une très courte ballade à travers Goblin Forest (la forêt des Gnomes) ainsi nommée à cause de ses arbres nains (qui sont pas nains du tout en fait, l'arnaque), tortueux et très moussus. Puis une autre marche d'une heure pour aller voir les Dawson Falls (mais aucune trace de James Van Der Beek...).

11 12

En fin d'après-midi, nous avons décidé de rouler jusqu'à New Plymouth pour regarder le match France - Galles. Par contre impossible d'y jouer du piano debout, hihi. Au moins nous étions au chaud dans un pub vraiment sympa, mais surtout rempli de Gallois. Le bar est énorme, avec une dizaine d'écrans géants (dont un dans les toilettes masculines pour suivre le match quand tu fais pipi !). Et parce que nous en avions un peu marre de manger des noodles ou de la salade composée, nous y avons dégusté des bons burgers bien gras, qui se mariaient parfaitement avec la bière commandée pour l'occasion !

13 15 23


Dimanche 16 octobre

Malgré que cette ville côtière soit vraiment très agréable (nous avons fait une ballade au bord de la mer et dans les deux grand parcs principaux), nous voulions nous faire une petite marche à quelques kilomètres de là. La Whitecliffs Walkway est une marche de 3h de long, dont la difficulté réside dans le timing à avoir pour la réaliser. En effet, pour terminer cette promenade, le retour doit se faire par la plage, alors que la mer est à marée basse. N'ayant pas pris de renseignements au préalable sur le sujet, nous avons attendu un peu avant de commencer notre traversée, mais pas assez longtemps. De peur que l'eau remonte pendant notre trajet, nous nous sommes lancés trop tôt, et avons finalement fait un bon quart de la marche avec de l'eau jusqu'aux genoux (mais avec chaussures de rando aux pieds et pantalons trempés !). Au final, ça nous aura un peu fait stresser mais surtout bien fait rire ! :)

29 32 36

En fin d'après-midi, nous avons pris la route vers la pointe la plus à l'Ouest de la région de Taranaki, Cape Egmont pour y avons admirer un joli coucher de soleil (oui encore un mais on ne s'en lasse pas du tout). Mais la chose que nous avons le plus apprécié depuis cet endroit, est cette sublime vue sur Mt Egmont depuis la côte, avec le phare en premier plan.

40 42 43

Le soir nous voulions voir le match NZ - Australie pour confirmer que nous serions en finale face au Blacks ! Nous nous sommes donc arrêtés sur la route dans un patelin paumé dans le seul hotêl qu'on a trouvé. Evidemment, le patron est venu discuter avec nous, il ne doit pas voir des français souvent ! Et au lieu de nous proposer une chambre pour la nuit, il nous a proposé de nous garer sur le parking privatif de son hôtel, "parce que c'est plus sécurisé" ! Le match était vraiment cool. C'était marrant de voir à quel point les All Blacks pouvaient s'amuser avec les Wallabies, en leur refilant le ballon pour leur montrer que quoi qu'ils fassent, ils ne passeraient pas :D

 

Lundi 17 octobre

Comme nous avions répondu à Sue que nous arriverions chez elle dans la journée du mardi, il était temps pour nous de reprendre notre petite Mana pour se diriger vers Taupo et son fameux lac ! Pour cela, nous avons pris une route appelée la Forgotten World Highway (Route du Monde Oublié). Pourquoi ce nom ? Parce que c'est encore plus paumé qu'ailleurs : très peu d'habitations, pas de station essence sur 150km, ... La vraie campagne ! Mais aussi :

- une vraie belle gorge : Tangarakau Gorge

- la plus haute cascade de l'Ile du Nord qui est bien mais pas top : Damper Falls

- le tunnel Moki de 180m de long, également connu sous le nom de Hobbit's Hole (le Trou du Hobbit). Surnom paradoxal car lors de sa construction en 1936, ce sont des fossiles de crabes géants qu'on y a découverts !

- The Republic Of Whangamomona : le hameau déclare son indépendance en 1989 et nous avons pu faire tamponner notre passeport et ça c'est la classe!

7 1 2

Le soir, nous avons rejoint Taupo, mais aussi Erwan qui était déjà dans le coin depuis quelques jours.

 

Mardi 18 octobre

Nos retrouvailles n'auront duré que l'espace d'une nuit, car nos chemins se séparent de nouveau le lendemain, alors que nous mettions le cap sur Huka Falls, l'endroit touristique le plus populaire de toute la Nouvelle-Zélande (probablement parce que tu as besoin de marcher seulement 50m depuis ta voiture pour les voir). La grosse particularité de ces chutes est qu'elles sont formées par le rétrécissement soudain de Waikato River, qui passe de 100m de large à 15m d'un seul coup. Par conséquent, le volume d'eau en sortie de cette chute (jusqu'à 220 000 litres/sec) est vraiment saisissant, ce qui fait rapidement oublier sa faible hauteur.

Nous avons continué notre petite visite des alentours en nous rendant au niveau de Aratiatia Rapids, qui sont rendus impressionnants par le débit important d'eau relaché par le barrage en amont de ces derniers. Malheureusement, nous sommes arrivés 20min trop tard, et n'avons pas vu ce lâcher d'eau... Ce sera pour une autre fois !

11 12 15

Après s'être bien rassasiés de rapides, il était pour nous l'heure de rencontrer Sue ! Nous voilà donc dans son humble demeure, située dans un quartier résidentiel de Taupo appelé Acacia Bay. Elle a acheté cette maison en 2004 et l'a entièrement rénovée mais ça ne fait que quelques mois qu'elle est revenue s'y installer dans le but de réaliser son rêve : monter son business appelé Flourish, une sorte de maison d'hôte réservée aux personnes qui s'occupent de leur(s) proche(s) en fin de vie. En effet, étant infirmière elle connait le stress que ça engendre mais aussi le trop plein d'émotions. Elle souhaite donc leur proposer des soins, massages, relaxation et surtout un jardin calme et magnifique pour se ressourcer.

Et c'est là que nous intervenons ! Sue ayant travaillé en Arabie Saoudite pendant 2 ans, puis vécu à Auckland dans le cadre de son travail par la suite, ça faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas mis les pieds à Taupo, ce qui se ressent dans son jardin : beaucoup de mauvaises herbes, des plantes défraîchies, ... Nous allons donc, pendant toute la durée de notre séjour chez elle, tenter de lui donner une seconde vie (au jardin, pas à Sue hein !).

 

Mercredi 19 et jeudi 20 octobre

A peine installés dans la maison, Sue reçoit des amis à elle dans la soirée ! Du coup, nous sommes allés faire les courses pour le repas du soir, Anaïs s'est occupée de le cuisiner (french onion soup, gratin de la mer et mousse au chocolat), et nous avons passé le reste de notre journée à travailler. 

Aux alentours de 15h, arrivée de ses amis Cushla et Quentin (une mère et son fils), qui sont en fait les anciens colocataires de Sue à Auckland. La soirée passée en leur compagnie fut vraiment très agréable, dans une ambiance décontractée. Et apparemment elle le fut pour eux aussi, qui nous ont proposé de passer dans leur nouveau chez eux (à Auckland) quand on le souhaitait !

Le jeudi : travail.

 

Vendredi 21 octobre

Nous avons décidé de profiter du beau temps qui s'offrait à nous pour aller faire une petite escapade en Jet Boat sur la plus longue rivière du pays, Waikato River (Rivière qui coule).

1-copie-1 3-copie-1 5-copie-1

Point culturel : Le Jet Boat est une invention de William Hamilton, un fermier néo-zélandais originaire de Christchurch qui cherchait une solution pour faire plus rapidement le trajet "maison - terres de culture" (enfin on a aussi entendu dire que c'était pour faire un trajet plus rapide entre son lieu de travail et le pub de son village avant la fermeture...), car la route ne permettait de le faire qu'en passant par de nombreux détours. Il eut donc l'idée d'utiliser la voix aquatique. Mais pour ce faire, il nécessitait un bateau sans hélice pour éviter les rochers proches de la surface, et qui puisse remonter facilement le courant d'une rivière mouvementée. Et voilà qu'en 1954, le Jet Boat fit son apparition : l'eau est absorbée en grande quantité, puis éjectée à l'arrière du bateau, ce qui permet d'atteindre des vitesses surprenantes (plus de 90km/h).

C'est donc Pete qui s'occupe de piloter l'engin, et de nous raconter tout plein de choses intéressantes et d'anecdotes sympatoches sur les endroits par lesquels nous passons (sur la région, la faune et la flore, quelques histoires Maoris, les sources d'eau chaude et geysers environnants...).

Après une petite heure de balade tranquille sur l'eau, nous voilà face à Orakei Korako, un parc géothermal magnifique : geysers, terraces de silice, fontaines, boue bouillonante, bassin d'eau bleu turquoise ou transparente, fumée qui sort de la terre, algues vertes, odeur de soufre, palette de couleurs spectaculaires... Pour nous qui n'avons vraiment pas l'habitude de voir ce genre de spectacle, nous avons été servis !

11-copie-1 15-copie-1 9-copie-1

Sur le chemin du retour, place aux émotions ! Pete fait tourner son Jet Boat à pleine puissance, pour nous faire goûter aux plaisirs de la grande vitesse et des spins à gogo. En bref, 30 minutes de pur bonheur.

Pour terminer notre journée, nous sommes allés voir deux lacs à proximité de Rotorua, Blue & Green Lakes, réputés pour la couleur de l'eau en rapport avec leur nom. Bah en fait que dalle, les deux sont bleus ! Du coup nous sommes rentrés et avons décidé d'aider deux autres voyageurs belges en les prenant en stop.

27

 

Dimanche 23 octobre

Place à la Finale ! Toute la ville est aux couleurs des All Blacks... Sauf nous. On se sent un peu seuls, mais on est quand même bien contents d'être en finale :) En ville, des écrans géants et animations ont pris place depuis le début de l'après-midi. Nous arrivons alors qu'un artiste s'amuse à jongler sur un monocycle de 3m de hauteur, avec machette, torche enflammée et clé à molette. Sympa, un peu suicidaire comme bonhomme mais sympa !

Puis ensuite, le public se rue devant la scène pour le concert de Kora, un groupe composé de 5 personnes (dont 4 frères) qui font de la musique mélangeant reggae/rock/dub/roots/electro. Plutôt sympa, mais il se fait quand même faim ! Du coup nous avons écouté le concert de loin et retrouvé des sensations européennes en mangeant dans un restaurant italien. La fin du repas aura presque parfaitement concordé avec le début de la rencontre, et nous arrivons devant les écrans pile à temps pour le Haka !

Beaucoup ont dû voir le match, lors duquel la France aura en majorité dominé les All Blacks... Ce qui s'est fait ressentir lors des 10 dernières minutes : la ville était vraiment silencieuse et dans l'attente du coup de sifflet final ;) On se serait attendu à une énorme explosion de joie mais la foule est finalement restée assez calme et nous sommes partis peu de temps après.

35 39 40

 

Lundi 24 octobre

Encore des amis de Sue qui viennent pour le dîner donc travail pour Micka et cuisine pour Anaïs. Christopher et David traversent la NZ au volant d'un super grand van pour faire de la pub pour la compagnie de location. Ils arrivent assez tard le soir mais seront ravis de manger un bon gros repas (tartare de tomates et concombres à la feta, poulet curry, noix de coco et tiramisu aux fruits rouges). 

42 44 45

 

Mardi 25 octobre 

Une petite surprise nous attend au réveil : on a le droit a un petit mot écrit en français pour nous remercier pour le repas et avec ça une bouteille de vin blanc ! 

Day off pour nous, et la journée est juste magnifique. Du coup, c'est le moment idéal pour se rendre à l'aéroport et permettre à Micka de faire son baptême de saut en chute libre : un saut depuis 15000 pieds de hauteur (4500m), accompagné par Wadey qui se fera un plaisir d'éterniser l'instant avec sa Handycam. Une expérience mémorable, qui n'a donné qu'une seule envie à Micka : recommencer.

48 Skydive 12-copie-2

Enfin, pour finir la journée en beauté, une petite balade au bord du lac avant de rentrer tranquillement.

 

Du mercredi 26 au vendredi 28 octobre

Pas grand chose à dire sur ces trois jours, à part que nous avons en majorité travaillé dans le jardin. Donc rien de très folichon, si ce n'est que nous avons eu l'occasion de prendre l'apéro dans une maison particulièrement magnifique, appartenant à des amis de Sue... Mais désolés, pas de photo !

 

Samedi 29 octobre

Sue reçoit de nouveau de la visite : cette fois-ci, il s'agit de Denise, une amie de longue date. Qui dit nouvelle invitée, dit nouveau repas à préparer pour Anaïs, qui ne s'en lasse pas ! Pendant que Micka travaille à l'extérieur, elle se lance dans la préparation d'un tartare de tomates et avocats aux crevettes, d'un navarin d'agneau accompagné de ses minis carottes et oignons glacés et pour finir un duo de mousse chocolat noir et blanc et coulis de framboise !

53

 

Dimanche 30 octobre

Comme nous ne nous lassons pas de ressentir de nouvelles sensations, nous avons cette fois-ci choisi de tester pour vous... Le rafting sur Tongariro River ! Ne sachant pas réellement à quoi nous attendre, nous avons préféré commencer par une descente de Classe 3 (les classes vont de 1 à 6) sur près de 12km. Ce fut au final assez facile mais nous nous sommes malgré tout régalés dans les rapides ! Lors de notre escapade, nous avons eu l'occasion de sauter du haut d'un rocher (dans l'eau bien fraîche), de faire moultes High Five avec nos pagaies, de nous décoincer tant bien que mal des gros cailloux nous bloquant la route, d'admirer des alentours sublimes, et bien entendu de bien se marrer ! Notre guide Mike (nom de code : Mad Dog) était super sympa et a su nous mettre en confiance dès le début ! Il nous reste maintenant à tester la Classe 5 pour encore plus de sensations !

11-copie-3 74 87

 

Lundi 31 octobre et mardi 1er novembre

Nous aurons travaillé tout au long de ces deux jours, mais surtout pris du temps pour vous rédiger ce petit article, pour vous public.

En espérant que vous avez apprécié ! Et surtout, ne vous sentez pas obligés de mettre un petit commentaire :) Des bisous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TinMar 07/11/2011 13:27







Blouin Andrée 06/11/2011 20:34



Dégusté les nouvelles tant attendues avec gourmandise, surtout les repas préparés par Anaïs; les NZ ont de la chance d'être ainsi régalés. Le récit de ce nouveau circuit est très intéressant,
surtout les légendes géographiques, si bien racontées avec les noms locaux. Les nouvelles aventures et les photos composent un vrai reportage, mais, les enfants, pas d'imprudence : si je
comprends bien vous connaissez le Gois, non ? Vous savez qu'il ne faut pas plaisanter avec ces phénomènes-là. Donnez-nous le plaisir de vous lire encore longtemps. Aurons-nous une photo du jardin
à votre arrivée et une fois remis en état ? Je vous embrasse, tarte fine aux pommes.



Mickanaïs 10/11/2011 04:33



Il y aura certaines photos mais on ne voit pas encore une grande différence avec l'avant et l'après, il manque encore beaucoup de plantes et de fleurs que la propriétaire ne peut pas acheter d'un
seul coup :) Et promis, on fera encore plus attention à nous!



Keke 06/11/2011 11:45



Ya pas moyen en rose ?



Mickanaïs 07/11/2011 06:03



Non



Keke 06/11/2011 03:43



Et moi ? A quand mon tartare de tomate avec tout plein de bonnes choses !!


(sinon c'est cool la photo tout en haut, par contre tout en bas c'est blanc. Et donc les commentaires ne sont pas lisibles. Enfin chez moi, pour les autres je sais pas, peut etre.)



Mickanaïs 06/11/2011 05:01



Pour le tartare de tomates c'est quand tu veux dès notre retour ! 


Sinon pour les commentaires, merci de nous avoir préviendu on avait pas fait gaffe parce que nous on passe par l'administration, on est VIP vois tu.


Normalement c'est arrangé, dis-nous si ça te convient mieux désormais ! 


Des bisous notre Keke d'amour !



Lu 01/11/2011 20:46



Anaïs, épouse-moi !


Et Micka, t'as trop la classe à Dallas avec tes cheveux bouclés !


Bisous nantais. =)



Mickanaïs 01/11/2011 22:05



:) pourquoi tu veux m'épouser, pour que je te fasse de bons petits plats? hihi 


Boucles brunes (Micka) te passe le bonjour!